Les Camilles.

En août 2017 je suis allé à la rencontre des ZADistes, les habitants de la Zone À Défendre de Notre-Dame-des-Landes. J’ai découvert leur vies en marge de la société qu’ils-elles ont choisi par pur militantisme ou par nécessité et hasards de la vie, mais le plus souvent quelque part entre les deux.
La ZAD de NDDL fût d’abord créée pour lutter contre le projet d’aéroport sur cette zone riche en biodiversité, mais ce fût également un terrain d’expérimentations sociétales, politiques, paysannes, culturelles et architecturales mais avant tout humaines.
Afin d’en témoigner le plus justement possible je m’y suis immergé en y vivant par intermittence jusqu’en avril 2018, date des dernières tentatives d’expulsion après l’abandon par le gouvernement du projet d’aéroport.
Photos et texte : ©Matthieu Starynkevitch
toute reproduction interdite.

En août 2017 je suis allé à al rencontre des ZADistes, les habitants de la Zone À Défendre de Notre-Dame-des-Landes. J’ai découvert leur vies en marge de la société qu’ils-elles ont choisi par pur militantisme ou par nécessité et hasards de la vie, mais le plus souvent quelque part entre les deux.
La ZAD de NDDL fût d’abord créée pour lutter contre le projet d’aéroport sur cette zone riche en biodiversité, mais ce fût également un terrain d’expérimentations sociétales, politiques, paysannes, culturelles et architecturales mais avant tout humaines.
Afin d’en témoigner le plus justement possible je m’y suis immergé en y vivant par intermittence jusqu’en avril 2018, date des dernières tentatives d’expulsion après l’abandon par le gouvernement du projet d’aéroport.

2 Comments on “Les Camilles.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *